Groupe de Physique Statistique

Equipe 106, Institut Jean Lamour

                     
Accueil
Accès
Personnel
Publications
Séminaires
Chronologique
par Orateurs
Ateliers
Rencontres
Ecoles
International
Grp Travail
Theses, Postes
Enseignement

Soutenance

Vieillissement dans les processus réaction-diffusion sans bilan détaillé
Xavier Durang
Equipe 106, Institut Jean Lamour
mercredi 28 septembre 2011 , 14h00
Amphi 7

L'objectif du projet, intitulé " Vieillissement dans les processus réaction-diffusion sans bilan détaillé, est de mieux comprendre le comportement physique des systèmes avec un très grand nombre de degrés de liberté. En particulier, de tels systèmes peuvent bien montrer un comportement collectif avec de nouvelles qualités, qui ne sont pas présentes auprès des constituants individuels. C'est dans ce contexte que nous nous sommes intéressés au vieillissement. D'emblée, nous pourrions répondre que la seconde loi de la thermodynamique justifie le vieillissement, mais cela ne permet pas de comprendre les processus sous-jacents responsables de ce dernier. Dans ce but, nous nous sommes restreints dans un premier temps aux modèles exactement résolubles, dans l'espoir de mieux comprendre ces processus. Nous avons donc considéré dans ce travail les systèmes qui suivent une dynamique de type réaction-diffusion. Plus précisément, nous nous avons étudié les systèmes relaxant vers des états stationnaires avec une dynamique ne satisfaisant pas le bilan détaillé. En effet, alors que le rapport fluctuation-dissipation est bien connu pour les systèmes avec bilan détaillé, il n'en est rien pour ces autres systèmes. Les deux modèles que nous avons étudiés sont : le processus de contact bosonique avec une diffusion de type ``vols de Lévy'' permettant les sauts à longue portée, et, le processus coagulation-diffusion. Nous avons, dans ces deux modèles, établi les formes d'échelle des observables à deux temps, extrait les exposants caractérisant le vieillissement et enfin proposé une généralisation du rapport fluctuation-dissipation qui permet de regrouper un grand nombre de modèles sous une même formulation. Cependant, l'interprétation physique exacte de ce rapport dans tous les cas reste à comprendre.



Haut de page